JAZZTRONOMIK 7tet




Jazztronomik est une formation de jazz, quatuor à vent accompagné d'une rythmique, entre l'orchestre de chambre et le mini big-band. Il plonge ses racines dans le jazz du XX° siècle, du swing de l'après-guerre jusqu'au jazz européen et sophistiqué d'ensembles comme le Vienna Art Orchestra, ou les formations de Martial Solal, en passant par le jazz binaire de Chick Corea. La part de l'écriture y est importante, témoignant d'un héritage assumé de la musique classique occidentale, sans omettre pour autant de faire appel au kaléidoscope de ses improvisateurs, dans toutes les formules possibles.

Dans Jazztronomik, il y a gastronomique : ensemble lyonnais qui mitonne des musiques pour le palais, exhalant des senteurs variées et rapidement changeantes, sans oublier un sens roboratif du groove. Il y a aussi astronomique : la musique se projette dans l'espace, et les instruments dansent et tournent comme les planètes, s'éloignant et se rapprochant au rythme des dissonances qui se tendent et se résolvent.


AUDIOS

Le beurre y est – Blues charentais

(F. de Larrard)

Misty

(E. Garner)

Tutti Funky

(F. de Larrard)

PERSONNEL

François de Larrard, compositions, arrangements, direction et piano



Il commence le piano à l'âge de 4 ans, et taquine l'instrument toute son enfance et son adolescence. Mais c'est seulement après de solides études scientifiques qu'il approfondit la pratique du piano, en classique (Conservatoire du XVII° à Paris, ENM de Cachan) et en jazz (CIM Paris). Durant sa carrière de chercheur, il a pratiqué le piano et la composition en amateur passionné et exigeant, et se consacre à présent à plein temps à la musique. Titulaire de plusieurs prix (concours de jazz de la Défense, concours de Hoeilhart etc.), il est membre de la SACEM et a signé plus de 200 compositions. Ce répertoire forme le socle de ses prestations en piano solo, de son récent duo avec Michel Colon (contrebasse), et également de son quartet Bronxtet, formé en 2013. En 2020, réalisant le vieux rêve de disposer d'une formation plus importante pour faire sonner ses arrangements, il crée le Jazztronomik Septet.

"François de Larrard, sans faire un mauvais jeu de mots, est un pianiste rare. Rare car c'est le premier pianiste de tout ceux que j'ai invités, qui n'est pas uniquement pianiste, mais qui est ingénieur dans la recherche, dans la majorité de son temps. Mais ça ne l'empêche pas d'être un merveilleux pianiste, compositeur et arrangeur."

Martial Solal (1995)

Pierre-Etienne Parent, trompette et bugle

Aymeric Bonnardel, sax alto

Alexandre Franchimont, sax ténor


Il commence la trompette à l’âge de 7 ans et rentre au pôle Jazz  du conservatoire de Chambéry à 18 ans. Egalement pianiste (autodidacte), et compositeur, il a joué, composé et arrangé pour diverses formations, du duo au tentet. Plus récemment, il tend à se spécialiser dans le bugle. En plus du présent septet, il participe notamment au groupe de jazz funk « Sunlight » et au quintet de jazz « E.T.C. ».


Il pratique l'alto et le baryton depuis plus de 20 ans. Ayant démarré par le saxophone classique en école de musique, c’est à l’APEJS de Chambéry qu’il s’initie au jazz avant de se perfectionner au CRR de la même ville, auprès de Laurent Blumenthal et Pierre Drevet. Depuis, il a continuellement joué dans des groupes de styles très divers (big band, duo/trio/quartet/quintet de jazz, maloya, musique cubaine, musique brésilienne, pop etc.).


Après un apprentissage du saxophone classique depuis le plus jeune âge, il découvre le jazz lors de ses études d’ingénieur et devient rapidement passionné. Il s’initie auprès de professeurs de conservatoires de la région Rhône-Alpes puis se perfectionne lors de stages et master class, notamment à Jazz in Marciac. Aujourd’hui il joue au sein de projets d'esthétiques variées allant de la fusion au big band, en passant par le jazz manouche et traditionnel.

Michel Reyes, trombone

Michel Colon, contrebasse et guitare basse

Malo Thiéry, batterie


Après une tentative de 7 ans comme accordéoniste, il cumule en tant que tromboniste sur le conseil bienveillant de son idole Guy Laurent, alors directeur de la célèbre école de musique de Saint-Fons.
Puis son goût pour la direction d’orchestre le pousse à étudier le violoncelle et le violon alto, ainsi que l’écriture et l’analyse au Conservatoire de Lyon. S’ensuivent des années de perdition : 37 ans prof de collège en maths et musique, direction d’un orchestre de chambre, d’une harmonie et d’un big band, tromboniste classique, salsa, jazz et funk.


Bien que né dans un milieu musical, c’est en autodidacte qu’il débute la basse électrique. S’orientant dans un premier temps vers le métier de bijoutier-joallier, il est rattrapé par la musique et devient musicien professionnel. Il se forme (contrebasse, théorie et harmonie) à l’AIMRA de Lyon, puis à l’ENM de Villeurbanne, qui lui décernera un DEM. Aujourd’hui, il pratique en parallèle de nombreux styles : jazz, variété, comédie musicale, musique brésilienne dans diverses formations.


Egalement né dans un milieu de musiciens, il démarre la musique à 7 ans, la percussion classique à 11 ans et la batterie jazz à 18 ans. Il a récemment obtenu son DEM au conservatoire de Belfort et étudie en cycle supérieur au CRR de Lyon. Comme ses comparses, sa curiosité ne se limite pas au jazz, mais s’applique aussi à la musique électronique et au funk, genres qu’il pratique dans différents groupes.

CONTACT

francois.de.larrard [at] aliceadsl.fr

Facebook